poisson


poisson

poisson [ pwasɔ̃ ] n. m.
XIIe; pescion, peisson 980; lat. piscis
1Animal vertébré inférieur, vivant dans l'eau et muni de nageoires. ichty(o)-, pisci-. Poissons cartilagineux ( chondrichtyens, sélaciens ) et poissons osseux ( ostéichtyens, téléostéens) . Tête, museau; barbes, barbillons, écailles, arêtes de certains poissons. Vessie natatoire; appareil respiratoire des poissons (branchie, opercule, ouïe). Reproduction des poissons ( 1. frai, laitance) . Œufs de poisson. Les poissons sont des animaux poïkilothermes. Être à buste de femme et queue de poisson. sirène.
(Dans des noms d'espèces ou de groupes particuliers) POISSON-CHAT :poisson à longs barbillons. ⇒ silure. « un poisson-chat lisse et noir dressant, de chaque côté de sa tête moustachue, deux petits glaives translucides » (Genevoix). Poisson-clown , vivement coloré. Poisson lune. 3. môle. Poisson-perroquet . scare. Poisson pilote. rémora. Poisson électrique. gymnote, torpille. Poisson-scie. Poisson-épée . espadon. — POISSON VOLANT, capable de bondir hors de l'eau et de planer un instant. ⇒ exocet. — POISSON ROUGE : le carassin ou cyprin doré, présent dans les aquariums, les bassins. — POISSONS PLATS, à corps aplati et dont les deux yeux sont situés sur la face supérieure. ⇒ pleuronectes . « Les poissons plats [...] comme les turbots, les carrelets, les plies, les limandes, les soles, etc. » (Bernardin de Saint-Pierre). Poissons blancs, dont la chair blanche a un goût délicat et peu prononcé. Poisson toxique du Japon. fugu.
Poissons d'eau douce, de rivière; de mer. Gros poissons. Jeunes poissons. alevin. Élevage des poissons. aquariophilie, pisciculture. Prendre, attraper des poissons. 2. pêcher; 2. pêche. Écailler, ouvrir, vider, faire cuire un poisson. Rivière riche en poissons. poissonneux. Vente des poissons à la criée.
Collect. DU, LE POISSON. fam. poiscaille. Pêcher, prendre du poisson. Arrivée du poisson aux halles. marée. « le panier où le poisson capturé par les trois hommes palpitait vaguement encore, avec un bruit doux d'écailles gluantes et de nageoires soulevées » (Maupassant). L'odeur du poisson. fraîchin. Marchand de poisson. mareyeur, poissonnier; poissonnerie. Conserves de poisson. Poisson salé, séché, fumé. Poisson cru japonais. sashimi, sushi. Pâte à base de poisson. surimi. Soupe de poisson aussi cotriade . Friture de poisson. Filets de poisson. Poisson au court-bouillon, poché, meunière, en matelote; en papillote. Plat à poisson. turbotière . Couvert à poisson.
2Loc. fig. Être (heureux) comme un poisson dans l'eau : être à l'aise, dans son élément. Nager comme un poisson, à la perfection. Il boirait la mer et les poissons. Fam. Engueuler qqn comme du poisson pourri. Noyer le poisson. La sauce fait passer le poisson. Un gros poisson : un personnage éminent. « je te préviens, ce sont de très gros poissons, on n'a jamais réussi à prouver quoi que ce soit » (Daeninckx). Loc. prov. « Petit poisson deviendra grand » (La Fontaine) : cette personne, cette chose est appelée à se développer. C'est par la tête que le poisson pourrit, slogan qui stigmatise les intellectuels dans une société.
♢ QUEUE DE POISSON. Finir en queue de poisson, se dit d'une chose qui tourne court, se termine sans conclusion satisfaisante (cf. S'en aller en eau de boudin). « Une guerre qui finit en queue de poisson » (Sartre). (1926) Automobiliste qui fait une queue de poisson à un autre conducteur, qui se rabat brusquement devant lui après l'avoir dépassé.
N'être ni chair, ni poisson.
Poisson d'avril.
3(Ce qui représente, imite un poisson). Poissons en chocolat. Poisson artificiel servant d'appât. devon, leurre.
Astron. Les Poissons : constellation zodiacale de l'hémisphère boréal. — Astrol. Douzième signe du zodiaque (19 février-20 mars). Ellipt Elle est Poissons, née sous le signe des Poissons. — Poisson austral, Poisson volant : constellations de l'hémisphère austral.
4Par anal. Poisson d'argent. lépisme.

poisson nom masculin (ancien français peis, du latin piscis) Vertébré aquatique, respirant toute sa vie au moyen de branchies et pourvu de nageoires locomotrices. ● poisson (citations) nom masculin (ancien français peis, du latin piscis) Jean de La Fontaine Château-Thierry 1621-Paris 1695 Petit poisson deviendra grand, Pourvu que Dieu lui prête vie. Fables, le Petit Poisson et le Pêcheur Armand Salacrou Rouen 1899-Le Havre 1989 Comment mêler le péché et la rédemption à la vie et à la mort d'un poisson aveugle des grands fonds marins ? Certitudes et incertitudes Gallimard Zénobios IIe s. S'il n'y a pas de viande, il faut se contenter de poisson salé ! Corpus paraemiographorum graecorum, I, 84 sir Winston Leonard Spencer Churchill Blenheim Palace, Oxfordshire, 1874-Londres 1965 Nous attendons l'invasion promise de longue date. Les poissons aussi. We are waiting for the long-promised invasion. So are the fishes. Commentaire Paroles prononcées par Winston Churchill au cours d'un message radiodiffusé adressé aux Français le 21 octobre 1940. Laozi ou Lao-tseu VIe-Ve s. avant J.-C. L'eau peut agir sans poisson, Mais le poisson ne peut agir sans eau. Tao-tö-king, XXXIV William Shakespeare Stratford on Avon, Warwickshire, 1564-Stratford on Avon, Warwickshire, 1616 Un pêcheur amorce sa ligne avec le ver qui s'est nourri d'un roi, puis mange le poisson qui s'est nourri du ver. A man may fish with the worm that hath eat of a King, and eat of the fish that hath fed of that worm. Hamlet, IV, 3, Hamletpoisson (expressions) nom masculin (ancien français peis, du latin piscis) Populaire. Être (heureux) comme un poisson dans l'eau, se trouver parfaitement à l'aise, parfaitement bien. Nager comme un poisson, nager à la perfection. Petit poisson d'argent, nom usuel du lépisme. Poisson blanc, synonyme de cyprinidé. Poisson osseux, synonyme de ostéichtyen. Poisson plat, synonyme de pleuronectiforme. Poisson rouge, synonyme de carassin. Poisson volant, synonyme de exocet. ● poisson (homonymes) nom masculin (ancien français peis, du latin piscis) poissons forme conjuguée du verbe poisserpoisson (synonymes) nom masculin (ancien français peis, du latin piscis) Poisson blanc
Synonymes :
- cyprinidé
Poisson osseux
Synonymes :
- ostéichtyen
Poisson plat
Synonymes :
Poisson rouge
Synonymes :
Poisson volant
Synonymes :

Poisson
(Siméon Denis) (1781 - 1840) mathématicien et homme politique français: travaux de mécanique, de physique mathématique et sur le calcul des probabilités.
|| MATH La loi (de probabilité) de Poisson régit les événements peu fréquents.
————————
Poisson
n. m.
d1./d Vertébré aquatique à branchies, possédant des nageoires. (V. encycl. ci-après.) Poissons d'eau douce, poissons de mer.
Poisson séché, fumé.
(Afr. subsah.) Poisson sec, séché.
(Collectif) Du poisson. Préférer le poisson à la viande.
|| Poisson-chat: silure.
Poisson-clown: poisson des récifs coralliens (genre Amphiprion), vivant en symbiose avec les actinies.
Poisson-coffre: poisson marin (genres Ostracion et voisins) à carapace rigide.
Poisson-épée: espadon.
Poisson-globe: tétrodon.
Poisson-lune: môle.
Poisson-papillon: rascasse (genre Pterois) dont les nageoires ont de longs rayons épineux.
Poisson pilote.
Poisson rouge: cyprin doré.
Poisson scie.
Poisson volant: exocet.
(Québec) (Petit) poisson des chenaux: poulamon.
(Afr. subsah.) Poisson-chien: poisson d'eau douce (genre Hydrocynus) aux dents apparentes et très acérées.
(Pacifique) Poisson-caillou ou (Nouv.-Cal., oc. Indien, Polynésie fr.) poisson-pierre: poisson de mer (Synancia verrucosa) proche de la rascasse, dont la tête est hérissée d'épines venimeuses.
|| Petit poisson d'argent: lépisme (insecte).
d2./d Loc. fig. être comme un poisson dans l'eau: être parfaitement à l'aise dans telle ou telle situation.
Finir en queue de poisson: avoir une fin qui ne constitue pas un aboutissement véritable.
|| Poisson d'avril.
d3./d ASTRO Les Poissons: constellation zodiacale de l'hémisphère boréal.
|| ASTROL Signe du zodiaque (19 fév.-20 mars).
Ellipt. Il est poissons.
Encycl. Les poissons sont les premiers vertébrés et ils ont donné naissance aux premiers tétrapodes terrestres (V. crossoptérygiens). On distingue radicalement les poissons cartilagineux, ou chondrichthyens (requins, raies), et les poissons osseux, ou ostéichthyens, dont les téléostéens constituent la quasi-totalité. Parmi les fossiles, les placodermes constituent le groupe le plus important.

I.
⇒POISSON1, subst. masc.
A. —[En tant qu'espèce et/ou individu de cette espèce]
1. Animal aquatique vertébré à peau non cornée, à température variable et à respiration généralement branchiale, pourvu de nageoires et possédant généralement une vessie natatoire, présentant souvent un corps fusiforme et couvert d'écailles, qui se reproduit selon le mode ovipare ou vivipare.
Rem. Poisson a longtemps désigné tous les animaux aquatiques (y compris p.ex. les cétacés et les grenouilles). De nos jours, les zoologistes utilisent ce mot, qui n'a pas de valeur classificatoire, à des fins essentiellement pratiques. ,,Si le terme Poisson n'a plus aux yeux du zoologiste une précision suffisante, il présente cependant une valeur pratique indiscutable et permet de réunir des espèces animales voisines par leur aspect général et leur mode de vie et à ce titre il doit être conservé dans l'usage courant`` (Zool., t.3, 1972, p.1026 [Encyclop. de la Pléiade]).
Au sing. à valeur coll. Tous les matins, le poisson arrive du lac pour aller au pied du torrent se nourrir des nombreux débris que la chute entraîne (CRÈVECOEUR, Voyage, t.2, 1801, p.101). L'air sent le poisson frais pêché, les saletés qui pourrissent (MILLE, Barnavaux, 1908, p.46). Ils n'eurent d'autre ressource que de filer droit sur Sein —heureusement, le poisson mordait —(QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p.107).
Au sing. ou au plur. La pêche était bonne. Les larges poissons à ventre blanc gisaient à côté de lui, secoués par des spasmes de mort (MAUPASS., Contes et nouv., t.1, En mer, 1883, p.97). Les poissons de la Loire montaient baiser à la surface de l'eau la lumière du jour (BOYLESVE, Leçon d'amour, 1902, p.196):
1. Tous les poissons ne mordent pas de même. Ceux-ci, jeunes et inexpérimentés, ou plus voraces (...) engloutissent tout de suite proie et fer; ceux-là, poissons d'âge, circonspects, portant cicatrices, mesurent leur touche, changent d'appât, cherchent à découvrir la pointe.
PESQUIDOUX, Chez nous, 1923, p.237.
SYNT. Poisson à mâchoires; poisson cartilagineux, écailleux, osseux; poisson abyssal, littoral, pélagique; poisson carnassier, électrique, marin, migrateur; poissons fossiles; poisson de mer, de rivière, de roche, de vase, d'eau douce; banc de poissons; attraper, écailler, pêcher, prendre des poissons; ferrer un poisson.
2. P. méton., au sing. Cet animal (mort) en tant que substance et en particulier en tant qu'aliment. Le fin poisson n'est pas pour leurs dents; ils mangent du congre, du carrelet (HAMP, Marée, 1908, p.14). On sait à quel point le poisson entre aujourd'hui comme nourriture principale dans l'alimentation japonaise (VIDAL DE LA BL., Princ. géogr. hum., 1921, p.67). —Prenez donc de nos quenelles de poisson à la niçoise... C'est une spécialité du chef. Ces messieurs les ont-ils déjà goûtées? (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p.152).
SYNT. Poisson bouilli, farci, grillé, poché, au bleu, en matelote; poisson meunière, salé, séché, pané; couteau, couvert, service à poisson; étal de poisson(s); halle au(x) poisson(s), marchande de poisson(s); restaurant de poisson(s); friture, soupe, terrine de poisson(s); l'odeur du poisson; aimer le poisson; préparer, écailler, vider le poisson.
3. En partic.
a) [Désignant des groupes ou des espèces particulières]
Poisson-chat. V. chat1 III A 1 b.
Poisson-clown. ,,Poisson marin vivant en symbiose avec les grandes anémones urticantes`` (Animaux 1981). Il en est de même pour les Amphiprions ou Poissons-Clowns, renommés pour la beauté de leurs coloris (Zool., t.3, 1972, , p.1184 [Encyclop. de la Pléiade]).
Poisson-coffre. Poisson dont les écailles sont des plaques osseuses hexagonales formant une sorte de cuirasse d'où émergent les yeux, la bouche, les nageoires et la queue (d'apr. Animaux 1981). Les Tétraodontiformes aux formes curieuses et aux téguments souvent recouverts de tubercules, de piquants ou de plaques renferment les Poissons-Globe (Tetraodon, Diodon), les Poissons-Coffre (Ostracion) et les Poissons-Lune (Mola) (Zool., t.3, 1972, , p.1042 [Encyclop. de la Pléiade]).
Poisson-couronne (vx). Hareng. (Dict. XIXes.).
Poisson-épée. Espadon. C'est une merluche de choix, (...) préférable au saumon, au thon, au poisson-épée (GAUTIER, Fracasse, 1863, p.62).
Poisson-globe. Poisson dont les écailles sont des plaques osseuses formant un globe. V. supra Zool., t.3, 1972, p.1042.
Poisson-lune. Synon. de môle3.
Poisson rouge. Poisson (cyprin doré) qu'on garde dans les aquariums, les bassins à des fins décoratives. Il s'amusait à regarder les poissons rouges nager dans le bassin (FLAUB., 1re Éduc. sent., 1845, p.135). Les murs se rehaussaient qui entouraient des jardinets de plus en plus petits, (...) un bassin, un jet d'eau imbécile, des poissons rouges (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.98).
Poisson-pilote. V. pilote I C.
Poisson-plat. Variété de poissons à corps aplati dont les yeux sont situés sur la face supérieure. (Dict.XIXe et XXes.). V. Zool., op. cit., p.1044.
Poisson volant. Poisson s'élevant dans les airs grâce à ses nageoires pectorales dont l'un des principaux types est l'exocet ou hirondelle de mer. L'aronde est un poisson volant (Ac. 1835-1935). Les poissons volants ne viennent plus effleurer dans leur vol rapide les crêtes des vagues écumeuses (DUMONT D'URVILLE, Voy. Pôle Sud, t.8, 1845, p.73). Au milieu des plumes de poulet et des peaux de banane sur la mer qui crache des poissons volants! (CLAUDEL, Part. midi, 1949, I, p.1099).
b) Empl. vieillis ou hist.
Poisson-femme (vx). Lamantin. (Dict. XIXes.).
Poisson-fleur (vx). Actinie, méduse (Dict. XIXes.).
Poisson à lard (vx). Cétacés, veaux de mer (Dict. XIXes.). Il convient de relever une expression purement maritime: celle de «poisson à lard». On appelle ainsi les poissons dont la chair peut être fondue (baleines, phoques, morses...) (LE CLÈRE 1960).
Poisson royal. Poisson (dauphin, esturgeon ou saumon) qui devenait propriété du roi lorsqu'il s'échouait sur les rivages. (Ds LITTRÉ, dict.XXes.). Dans la coutume de Normandie étaient «poissons royaux»: le dauphin, l'esturgeon, le saumon, le turbot et quelques autres. Seul le dauphin entrait à la fois dans la catégorie de poissons à lard et de poisson royal (LE CLÈRE 1960).
c) Dans le domaine de l'alim.
Poisson blanc. Variété de poissons dont la chair est réputée pour avoir peu de goût. On pêche, dans les rivières de Gand, un poisson blanc fort délicat (CHATEAUBR., Mém., t.2, 1848, p.575).
Poisson à bâton. ,,Morue séchée`` (Ac. Gastr. 1962). Synon. stockfish.
d) PÊCHE. Poisson-mort. Poisson blanc mort utilisé comme appât pour la pêche au brochet, à l'anguille, au sandre (d'apr. POLLET 1970, SCHREINER 1975). Anton. vif.
e) Colle de poisson. V. colle A.
f) Poisson d'avril. Il ressemblait à un estimable bourgeois qui met solennellement au feu sa bûche de Noël, tire les Rois, invente des poissons d'avril (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p.111).
4. P. métaph. [En parlant de pers., en tant qu'on peut les saisir, les attraper] Synon. de gibier. Ne s'agit-il pas d'extraire, par des opérations purement intellectuelles, l'or enfoui dans les cachettes de province, de l'en extraire sans douleurs! Le poisson départemental ne souffre ni le harpon, ni les flambeaux, et ne se prend qu'à la nasse, à la seine, aux engins les plus doux (BALZAC, Gaudissart, 1834, p.7).
En partic. Gros poisson. Personnage important. Anton. menu fretin. (Dict.XXes.):
2. En ce moment, de gros poissons effarés, sortis de la vase, s'ébattent encore à la surface [au Maroc]. N'attendons pas qu'ils aient regagné leur retraite profonde et qu'ils aient recommencé à faire cette belle politique qui leur fait de si belles finances, pour poser à leur sujet une question: que signifient certains propos du pacha de Marrakech?
MAURIAC, Bloc-Notes, 1958, p.204.
5. Au fig., loc. et expr.
a) Expressions
La sauce vaut mieux que le poisson, la sauce fait mangerait passer le poisson. [Se dit de qqc. de peu agréable que les circonstances font passer] P. plaisant. Le style excessivement personnel et maniéré de M. Marcel Coulon n'offre peut-être par les qualités indispensables de l'exposé critique, mais il s'agit ici d'un poisson qui fait passer la sauce (A. THÉRIVE ds Le Temps, 11 août 1938).
Les gros poissons mangent les petits. ,,Les puissants oppriment les faibles`` (Ac. 1798-1935).
Petit poisson deviendra grand (p.allus. littér. à LA FONTAINE, Fables, V, 3). Telle ou telle chose, tel ou tel individu connaîtra son plein développement, prendra de l'importance.
b) Loc. pop., fam.
Avaler la mer et les poissons. V. avaler1 C 1.
Engueuler (qqn) comme du poisson pourri, traiter (qqn) de poisson pourri. Prendre quelqu'un à partie de façon violente et grossière. Ô juges, mes petits pères, Vous êtes par trop sévères Pour cette jeune houri, De la mère Angot filleule, Encor qu'elle vous engueule Comme du poisson pourri! (PONCHON, Muse cabaret, 1920, p.265). Admettons que nous descendions tous les trois, car, s'il s'agit de plomber le gorille j'en suis, et je paie ma place, qu'est-ce qu'on va faire? Leur dire qu'ils sont du poisson pourri? Ils vont rigoler (GIONO, Bonheur fou, 1957, p.298).
Être muet comme un poisson. Ne rien dire. Synon. être muet comme une carpe. Il était muet comme un poisson, si ce n'est quand il avait rêvé, car sa manie était de raconter ses rêves (FEUILLET, Sibylle, 1863, p.8). Maître Adam: Votre femme est muette?... Léonard: Comme un poisson (A. FRANCE, Com. femme muette, 1912, I, 1, p.437).
P. antiphr. Être éloquent comme un poisson. Votre successeur au ministère, le comte de Bramberg, doit prononcer son discours d'entrée devant la chambre des barons. Or, le brave comte est éloquent comme un poisson (COPPÉE, Théâtre, Homme et fort., t.3, 1875, p.96).
(N'être) ni chair ni poisson.
(Être (heureux)) comme un poisson dans l'eau. Être très à son aise dans quelque chose. J'étais là comme le poisson dans l'eau, et l'argent roulait dans la maison (SÉNAC DE MEILHAN, Émigré, 1797, p.1904). La médisance, la calomnie, les insinuations, le mensonge, il y a des bougres qui vivent là-dedans comme le poisson dans l'eau. C'est leur élément naturel (DUHAMEL, Combat ombres, 1939, p.230).
Faire une queue de poisson (à qqn). Rabattre brusquement son véhicule devant quelqu'un qu'on vient de dépasser. Ils vous ont fait une véritable queue de poisson! Ils auraient voulu vous flanquer dans le lac qu'ils ne s'y seraient pas pris autrement (HERGÉ, Les Aventures de Tintin, L'Affaire Tournesol, Tournai, Casterman, 1966, p.21).
Finir, se terminer en queue de poisson. Tourner court, avoir une fin abrupte et décevante par rapport à ce qui précède. J'aime certes mieux couper court que de finir en queue de poisson (GIDE, Journal, 1915, p.524). Ça m'irritait de penser que Robert et Henri s'étaient brouillés à propos d'une histoire qui finissait en queue de poisson (BEAUVOIR, Mandarins, 1954, p.404).
Noyer le poisson.
S'en soucier, s'en ficher, s'en foutre comme un poisson d'une pomme. Se moquer de quelque chose, n'avoir cure de quelque chose (d'apr. VIRMAITRE, Dict. arg. fin-de-s., 1894, p.272).
Changer l'eau du poisson. Uriner (d'apr. RIGAUD, Dict. jargon paris., 1878, p.77).
B.P. anal.
1. ASTRONOMIE
a) Les Poissons. Constellation fixe du zodiaque. (Dict.XIXe et XXes.).
b) Poisson austral. Constellation de l'hémisphère austral située sous l'urne du Verseau (d'apr. BOUILLET 1859, MULLER 1980).
c) Poisson volant. Petite constellation de l'hémisphère austral composée de six étoiles (d'apr. BOUILLET 1859, MULLER 1980).
2. ASTROL. Les Poissons. Dernier signe zodiacal, commençant le 21 février et se terminant le 20 mars. (Dict. XIXe et XXes.).
P. méton. Personne native du signe des Poissons. Elle sera une grande faiblesse chez le «Poissons» faible, chez lequel Neptune sera plus fort que Jupiter (CURCIO Astrol. 1980).
3. HÉRALD. Dénomination s'appliquant à toutes représentations du poisson dont on ne peut désigner l'espèce (d'apr. LITTRÉ).
4. ICONOGR. RELIG., HIST. Symbole du Christ chez les premiers chrétiens (d'apr. MARCEL 1938; FOLL. 1966). Dans la symbolique chrétienne, se dit-il, le poisson est une des formes figurées du Christ (HUYSMANS, Là-bas, t.2, 1891, p.75).
5. [Extraction pétrolière] Objet, outil coincé dans un puits de forage de façon accidentelle (d'apr. AYACHE 1981; BARBIER Pétrole 1980).
6. PÊCHE. Poisson artificiel. Leurre, en forme de poisson, qui peut être fait de diverses parties articulées, utilisé pour pêcher les poissons carnivores (d'apr. POLLET 1970, SCHREINER 1976). Synon. devon. Poisson d'étain.
7. ENTOMOL. Poisson d'argent. Synon. lépisme.
C.Arg., vx. Souteneur, proxénète (d'apr. VIDOCQ, Voleurs, t.2, 1836, p.329; DELVAU 1883). Synon. poisse.
REM. 1. Poiscaille, subst. fém., arg. et pop. Poisson. Un aquarium où y avait des drôles de poiscailles, chinetoques qu'èm a expliqué (...). —En fait de poiscailles chinetoques (SIMONIN, J. BAZIN, Voilà taxi! 1935, pp.142-143). Au bout [de la rue Chaptal], les attendait le meublé discret, avec ses hublots, ses poiscailles argentés (LE BRETON, Rififi, 1953, p.83). 2. Poissonnaille, subst. fém., fam. [À un sens coll.] Menu poisson, fretin. On ne nous a servi que de la poissonnaille (Ac. 1798-1935). 3. Poissonnet, subst. masc., hapax. Petit poisson. Le banc de poissonnets ne se dérangeait même pas, continuait de flâner en surface, à une épaisseur de vitre (GENEVOIX, Avent. en nous, 1952, p.37). 4. Poissonner, verbe intrans., hapax, pop. Attraper du poisson. El'Bounhoumme qui vous parlait là en balançant d'un pied su'l'aut' comme un héron en train ed' poissonner, ça n'était rien d'autre equ' ce tir'lupin d'Andoche (MARTIN DU G., Gonfle, 1928, III, 3, p.1233).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. Zool. a) ca 980 pescion (Jonas, éd. G. de Poerck, 36); fin Xes.peison (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 441); ca 1160 poisson (Moniage Guillaume, éd. W. Cloetta, I, 720); b) ca 1245 poisons roiaus «poissons dignes de la table du roi» (HENRI D'ANDELI, Bataille des VII arts, 40, éd. A. Héron, p.44); 1265 blanch pisson (hapax) «blanchaille, fretin» (doc. ds DU CANGE, s.v. anwilla); 1701 poisson blanc (Nouv. maison rustique t.1, p.260); 1690 poisson-volant (FUR.); 1762 poisson-coffre (VALM.); 1764 poisson-rouge, poison d'or (ibid.); c) 1466 poisson d'avril «entremetteur, intermédiaire, jeune garçon chargé de porter les lettres d'amour de son maître» (PIERRE MICHAULT, Doctrinal du temps présent, éd. T. Walton, X, 399); 1507-08 poisson d'apvril «id.» (ELOY D'AMERVAL, Livre de la Deablerie, éd. Ch. Fr. Ward, 176); 1509 poisson d'apvril «maquereau» (Resurrection de Jenin Landore ds Anc. Théâtre fr., éd. Viollet-le-Duc, t.2, p.31; ici jeu de mots fondé sur les deux sens qu'avait maquereau); 1827 poisson «souteneur» (d'apr. CHAUTARD Vie étrange Argot, p.140); 1691 poisson d'avril «tromperie, mystification traditionnelle du 1er avril» (J. DE LA BRUNE, La Vie de Charles V, duc de Lorraine, p.13); 1718 donner un poisson d'avril à qqn «obliger quelqu'un à faire quelque démarche inutile pour avoir lieu de se moquer de lui»(Ac.); 1740 donner un poisson d'avril à qqn «faire accroire à quelqu'un le premier jour d'avril une fausse nouvelle, ou l'obliger à faire quelque démarche inutile pour avoir lieu de se moquer de lui» (ibid.); 2. collectivement 1155 peissun (WACE, Brut, 5923 ds T.-L.); 3. loc. fig. a) 1476 les grans poissons mengüent les petis (JEAN MOLINET, Faictz et Dictz, éd. N. Dupire, t.1, p.72, 216); 1611 les gros poissons mangent les petis (COTGR.); b) 1560 n'estre ne chair ne poisson (CALVIN, Institution de la religion chrétienne, éd. J.-D. Benoît, II, 3, t.2, p.70); c) 1611 muet comme un poisson (COTGR.); d) 1640 heureux comme le poisson dans l'eau (OUDIN Curiositez); 1679 estre comme un poisson dans l'eau (RICH.); e) 1640 ne savoir à quelle sauce manger ce poisson (OUDIN Curiositez); 1640 la sauce vaut mieux que le poisson (ibid.); 1694 la sauce fait manger le poisson (Ac.); 1903 la sauce fait passer le poisson (Nouv. Lar. ill.); f) 1688 il avalerait la mer et les poissons (MIÈGE); g) 1833 finir en queue de poisson (BALZAC, Ferragus, p.14); 1926 queue de poisson (en parlant d'un cycliste) (d'apr. ESN.); h) 1920 engueuler qqn comme du poisson pourri (BAUCHE); 4. a) 1679 astron. les poissons (RICH.); 1691 poisson austral, poisson volant (OZANAM); b) 1869 iconogr. «symbole du Christ dans l'art chrétien primitif» (LITTRÉ); c) 1903 poisson artificiel (servant d'appât) (Nouv. Lar. ill.). Dér. très anc. de peis/pois att. en a. fr. par les comp. graspeis «baleine» (ca 1140, GEFFREI GAIMAR, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 444), proprement «gras poisson» et porpais «marsouin» (1036 [original perdu de 1170; copie du XVIes.], doc. ds FAGNIEZ t.1, p.57). Peis/pois est issu du lat. piscis «poisson» et au plur. Pisces «les Poissons (signe du zodiaque)». À la différence des autres lang. rom. qui ont toutes le simple (roum. pe,ste, ital. pesce, esp. pez, port. peixe), le fr. a développé le dér. poisson, sans doute pour éviter la confusion entre les homon. peis «poisson» et peis «plante dont certaines variétés potagères sont cultivées pour leurs graines» (lat. pisum). 1 c Avril est la saison privilégiée de la pêche au maquereau et le déb. du printemps est propice aux amours illégitimes. Le rapport entre poisson d'avril «maquereau» et poisson d'avril «farce faite le premier avril» reste difficile à expliquer. 3 b, l'ambiguïté entre chair (viande) et poisson a été entretenue par la classification adoptée par l'Église pour les aliments considérés comme maigres; 3 d cf. ca 1274 «Je ne suis pas si aise com li poissons qui noe» (ADENET LE ROI, Berte, éd. A. Henry, 859); 3 g trad. du Desinit in piscem d'Horace, p.allus. aux sirènes dont la tête est belle mais dont le corps se termine «en poisson». Queue de poisson (en parlant d'un véhicule) p.compar. avec le mouvement ondoyant du coup de queue d'un poisson; 3 h sans doute p.allus. aux injures des harengères, des poissardes, v. REY-CHANTR. Expr.; 4 b le mot gr. «poisson» corresp. aux init. de , «Jésus-Christ, de Dieu Fils, Sauveur». Fréq. abs. littér.: 3414 (poisson-lune: 13). Fréq. rel. littér.: XIXes.: a) 7001, b) 4342; XXes.: a) 4276, b) 3645. Bbg. QUEM. DDL t.9.
II.
⇒POISSON2, subst. masc.
A. —Ancienne mesure de liquide valant la moitié du demi-sétier, c'est-à-dire le quart de la chopine (d'apr. HAVARD 1890).
B.Pop. Petit verre de liqueur (d'apr. LARCHEY, Excentr. lang., 1862, p.253). Il fit venir un poisson d'eau-de-vie, et le but d'un seul trait (RABAN, MARCO SAINT-HILAIRE, Mém. forçat, t.2, 1828-29, p.158).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694: posson ou poisson; 1718, 1740: poisson ou posson; dep. 1762: poisson. Étymol. et Hist. 1679 «quart de setier» (RICH.). Altér., peut-être sous l'infl. de boisson, de l'a. fr. poçon «pot» (XIIIes. [date des mss], MARIE DE FRANCE, Fables, éd. K. Warnke, LXXII, 38, var. des mss T et Q), m. fr. posson «mesure pour liquides, quart de setier» (1564, Ch. ESTIENNE, L'Agric. et maison rustique, 31a; cf. a. prov. pochon «id.», XIVe-XVes. ds LEVY (E.) Prov.), dimin. de pot.

poisson [pwasɔ̃] n. m.
ÉTYM. V. 1138; pescion, peisson, v. 980; de peis, pois « poisson », du lat. piscis.
1 a Vx. Animal aquatique à corps fusiforme, à membres non apparents.
REM. De nos jours encore, certains mammifères (Cétacés, Pinnipèdes) sont parfois appelés abusivement poissons. Au XVIIe s., on appelait poissons royaux, les dauphins, les saumons… et poissons à lard, les cétacés et les thons (cf. en anc. franç. porpais [1036], porpeis « marsouin », littéralt « porc poisson », et graspeis [1138] « baleine », littéralt « gras poisson »).
1 Les castors, les loutres, les crocodiles, sont moitié chair, et moitié poisson, ils vivent dans l'eau et sur terre. On appelle poissons cétacées, les gros poissons, comme les baleines et les tiburons; des poissons testacées et ostracées (…) comme les tortues et les huîtres.
Furetière, Dict. (1690), artPoisson.
2 Il sort tous les ans, des mers du Nord, une multitude innombrable de poissons qui enrichissent tous les pêcheurs de l'Europe; tels sont les morues, les anchois, les esturgeons, les dorches, les maquereaux, les sardines, les harengs, les chiens de mer, les belugas, les phoques, les marsouins, les chevaux marins, les souffleurs, les licornes de mer, les poissons à scie, etc.
Bernardin de Saint-Pierre, Études de la nature, VI.
3 (Un Phénicien) étudiait la marche et les allures; espérant et désespérant d'imiter la perfection des poissons les plus rapides. Ceux qui nagent facilement en surface, et se jouent dans l'écume entre deux plongées, l'intéressaient entre tous. Il parlait (…) des thons et des marsouins (…)
Valéry, Eupalinos, p. 111.
3.1 Le poisson est le symbole du contenant redoublé, du contenant contenu. Il est l'animal gigogne par excellence. On n'a pas assez remarqué combien le poisson était un animal qui se pense à toutes les échelles depuis le minuscule vairon jusqu'à l'énorme « poisson » baleine. Géométriquement parlant la classe des poissons est celle qui se prête le mieux aux infinies manipulations d'emboîtement des similitudes. Le poisson est la confirmation naturelle du schème de l'avaleur avalé. Bachelard s'arrête devant la méditation émerveillée de l'enfant qui pour la première fois assiste à l'avalage du petit poisson par le gros (…)
Gilbert Durand, les Structures anthropologiques de l'imaginaire, p. 242-243.
b Mod. Animal vertébré inférieur, d'habitat aquatique, muni non de membres (comme les Tétrapodes) mais de nageoires.
Les poissons, vertébrés à nageoires, dont le squelette est cartilagineux ou ossifié (en tout ou en partie), dont les téguments forment en général des écailles ( Écaille, écailleux, squamifère). || Étude des poissons. Ichtyologie. || Les poissons ont des formes variées : allongée, oblongue et fusiforme ( Ichtyoïde, pisciforme), plate (poissons plats), serpentiforme (anguilles, etc.), globuleuse || Poissons à longues nageoires ( Macropode), à ailerons. || Poissons sans nageoire dorsale ( Aptéronote), poissons abdominaux. || Tête, museau; barbes, barbillons (cit. 1) de certains poissons (→ aussi Moustache, cit. 3; palpe, cit.). || Anatomie interne des poissons : squelette ( Cartilage, os; arête), appareil digestif ( Brouailles) et vessie natatoire; appareil respiratoire ( Branchie, opercule, ouïe). || Les poissons sont des animaux à température variable (dits « à sang froid »). || Reproduction des poissons. Frai (cit. 1 et 2), 1. frayer (cit. 11), frayère; laitance, laité; œuf, œuvé, ovipare (→ Approche, cit. 12). || Développement des poissons ( Alevin). || Larves de certains poissons. || Dimorphisme sexuel de certains poissons.Poissons parasites, commensaux.Poissons d'eau douce, de rivière. || Poissons des eaux souterraines ( Amblyopsis). || Poissons marins, de mer (littoraux, pélagiques, des grands fonds. Abyssal). || Poissons migrateurs (ex. : anguilles, saumons… Anadrome, catadrome; potamotoque, thalassotoque). aussi Remonte (→ Ascenseur, échelle à poissons).Empreintes de poissons fossiles. Ichtyolithe.Poissons qui nagent, apparaissent à la surface (→ Écaille, cit. 4; folâtrer, cit. 3; fleur, cit. 40). || Banc (cit. 8 et 9) de poissons. — ☑ Prov. || « Petit poisson deviendra grand » (→ Attendre, cit. 87, La Fontaine) : cette personne, cette chose se développera.
4 (…) cette côte qui paraît aride, est au contraire très opulente en toutes sortes de poissons. On y trouve, en des quantités inépuisables, des turbots, des plies, des raies déployées comme des éventails, des soles dont la chair tassée est ondée comme la mer elle-même, le lançon qu'on pêche dans le sable, le rouget, aux nageoires pâlement vermillonnées (…)
Barbey d'Aurevilly, Une vieille maîtresse, II, III.
REM. Les Poissons, considérés traditionnellement comme une classe de l'embranchement des vertébrés (au même titre que Batraciens ou Mammifères), correspondent plutôt, comme les Tétrapodes, à un ensemble de classes.
Classification des Poissons. — A. Agnathes (vertébrés sans mâchoires). Cyclostome. — B. Poissons à mâchoires ou Gnathostomes. — 1) Poissons cartilagineux (Chondrichtyens). Sélaciens (squales; raies); et aussi Chimères (ou Holocéphales). — 2) Poissons osseux (Ostéichtyens) : Ganoïdes et Téléostéens. Acanthoptérygien, anacanthiniens (Ex. : Gadidés, pleuronectes…), lophobranches, physostomes (apodes, ex. : Anguillidés, Murénidés; et à nageoires abdominales, ex. : Clupéidés, Cyprinidés, Salmonidés, Scombridés), plectognathes. aussi Malacoptérygiens.
REM. 1. Les auteurs modernes classent à part les poissons dont les sacs olfactifs s'ouvrent dans la cavité buccale par des choanes : Choanichtyens; Dipneustes à double respiration; Crossoptérygiens (fossiles, sauf le Cœlacanthe récemment découvert).
2. Certains systématiciens comptent les Prochordés parmi les poissons (→ Amphioxus).
tableau Noms de poissons.
(Dans les noms d'espèces ou de groupes particuliers). || Poisson chat ou poisson-chat : l'Ammeiurus nebulosus, poisson physostome (Siluridés), à longs barbillons. Silure. (En Afrique). L'hydrocyon, poisson à dents pointues, aussi appelé poisson-chien.Poisson argentin. 1. Argentin (3.).(1762). || Poisson coffre ( Coffre), poisson globe, poisson porc-épic, (1776) poisson lune ( 3. Môle) : noms communs de divers Plectognathes.(1888). || Poissons électriques : le gymnote, la torpille… || Poisson lapin (Hemiconatius guttifer). || Poisson perroquet, poisson-perroquet. Scare.Poisson pilote. Pilote; et aussi rémora.(1842). || Poisson scie. Scie.Poissons scorpions : les Scorpénidés (scorpène ou rascasse, etc.).(1873). || Poisson-épée. Espadon.Poisson ruban.Poisson télescope : le carassin.Poissons trompettes, se dit de certains lophobranches.(1690). || Poisson volant ou poisson-volant, se dit de l'exocet (hirondelle de mer) et de certains autres poissons à grandes nageoires, capables de bondir hors de l'eau.Poissons combattants : poissons élevés en Extrême-Orient pour leurs mœurs agressives et qui se combattent jusqu'à la mort.
5 (…) et les mêmes bandes de poissons volants s'enlevant comme des fous avec leurs longues ailes humides et brillant au soleil comme des oiseaux d'acier bleui.
Loti, Mon frère Yves, XII.
6 (…) un poisson-chat lisse et noir dressant, de chaque côté de sa tête moustachue, deux petits glaives translucides.
M. Genevoix, Raboliot, I, I.
6.1 (…) le large disque d'argent de la lune de mer vulgairement appelée poisson lune s'avance doucement à travers le tourbillon des petites étoiles.
Jean Cayrol, Histoire de la mer, p. 56.
6.2 (…) des duels de poissons-combattants, dans les bocaux dont l'eau rougissait tandis qu'un petit poisson devenait multicolore en montant mourir à la surface (…)
Malraux, Antimémoires, p. 401.
(1701; blancs poissons, XIIIe). || Poissons blancs, se dit de certains cyprinidés.
(1768). || Poisson rouge : le carassin ou cyprin doré.Poisson d'argent : variété argentée de cyprin.
Poisson lait : poisson asiatique (chanos chanos) d'élevage. || « L'élevage du poisson-lait est une évolution naturelle de la pisciculture lagunaire » (la Recherche, janv. 1980, p. 41).
(1784). || Poissons plats : poissons à corps aplati et dont les deux yeux sont situés sur la face supérieure. Pleuronectes (ex. : limande, plie, sole…).
7 Les poissons plats, qui nagent fort mal, comme les turbots, les carrelets, les plies, les limandes, les soles, etc., qui sont à peu près taillés comme des planches, parce qu'ils étaient destinés à vivre sédentairement au-dessus des fonds de la mer, sont de la couleur des sables où ils cherchent leur vie, étant piquetés comme eux de gris, de jaune et de noir, de rouge et de brun.
Bernardin de Saint-Pierre, Études de la nature, p. 163.
Poissons de sable. Ammodytidés.
Élevage des poissons. Pisciculture; piscicole, pisciculteur; vivier || Peupler de poissons, de petits poissons. Empoissonner (et rempoissonner, repeupler); alevin, aleviner, nourrain.Prendre, chercher à prendre des poissons. 2. Pêche, 2. pêcher (cit. 1 et 6); → Ligne, cit. 25; nasse, cit. 1; pêcheur, cit. 3 et 4. || Enceinte servant à prendre des poissons. Bordigue. || Eaux, rivières, lacs… riches en poissons. Poissonneux. || Petits poissons. Fretin; menuaille, menuise, poissonnaille || Menus poissons servant d'appât. Blanchaille. || Poisson qui moucheronne, qui mord. || Taille d'un poisson. 1. Bat (2.).Poissons pêchés à la nasse, au filet, à la ligne… || Quantités de poissons pêchés. Pêche. || Poissons frais. Marée (cit. 11). || Vente des poissons à la criée.Poissons d'ornement, dans un bassin, un aquarium (→ Eau, cit. 3).
8 Les poissons blancs de Hollande et d'Angleterre encombraient aussi le marché. On déballait les carpes du Rhin, mordorées (…) les grands brochets, allongeant leurs becs féroces (…) les tanches, sombres et magnifiques (…) Au milieu de ces dorures sévères, les mannes de goujons et de perches, les lots de truites, les tas d'ablettes communes, de poissons plats (…) prenaient des blancheurs vives, des échines bleuâtres d'acier peu à peu amollies dans la douceur transparente des ventres (…) Doucement, dans les viviers, on versait des sacs de jeunes carpes (…) Des paniers de petites anguilles se vidaient d'un bloc (…)
Zola, le Ventre de Paris, III, t. I, p. 152.
Préparer; écailler, ouvrir, vider… un poisson. || Faire frire (cit. 3 et 4) un poisson. || Friture de poissons (→ Même, cit. 11). || Soupe aux poissons, de poissons.
9 (…) la marmite oscillait. Le Provençal la surveillait. — Soupe aux poissons, dit-il. — Pour les poissons, répondit le docteur.
Hugo, l'Homme qui rit, I, II, V.
Être pour les poissons (→ cit. 9), se dit de ce qui risque de tomber à la mer.Donner à manger aux poissons (se dit aussi de qqn qui vomit par-dessus bord).
(Fin XIIe). || Du, le poisson. Collectivt. || Pêcher, prendre du poisson (→ Engin, cit. 8). || Amorcer (cit. 1) l'eau pour faire venir le poisson. || Mesurer le poisson (→ Chaussure, cit. 1). || Arrivée du poisson aux halles ( Marée; chasse-marée; pop. poiscaille, n. f.). || Paniers à poisson. Bourriche, cloyère. || Marchand de poisson. Mareyeur, poissarde, poissonnier; poissonnerie.
10 (…) le panier où le poisson capturé par les trois hommes palpitait vaguement encore, avec un bruit doux d'écailles gluantes et de nageoires soulevées, d'efforts impuissants et mous, et de bâillements dans l'air mortel.
Maupassant, Pierre et Jean, I.
Techn. || Poisson de chalut (pris au chalut par les gros bateaux), poisson de petit bateau.
Industrie de la conserve du poisson. Conserverie. || Étripage, cuisson ( Friterie)… du poisson. || Poisson salé ( Anchoité), séché ( Stockfisch), fumé. || Poisson en boîte, à l'huile.Cuir de poisson ( Galuchat). || Colle de poisson ( Ichtyocolle). || Le garum (cit. 1) était tiré du poisson.Préparer le poisson (→ Assaisonnement, cit. 3). || Faire cuire, frire… du poisson ( Friture). || Poisson au court-bouillon, au bleu. || Soupe au poisson. Chaudrée. || Plats de poisson. Matelote; bouillabaisse, bourride. || Tranche ( Darne), escalope, filet de poisson. || La turbotière, la poissonnière, ustensiles pour cuire le poisson.Préférer le poisson à la viande. || Manger du poisson. || Couvert; fourchette, couteau ( Truelle) à poisson. || Ne manger que du poisson ( Ichtyophage [cit. 1], piscivore). || Aimer le poisson (→ Jeûne, cit. 1). || Restaurant de poisson, où l'on mange des poissons, des fruits de mer, etc.Pâté, terrine de poisson. || Poisson cru à la japonaise ( Sashimi, et aussi sushi).Le poisson, aliment maigre.
Littér. || Poisson soluble, texte de A. Breton.
2 Loc. fig. (1680). Être heureux comme un poisson dans l'eau, être comme un poisson dans l'eau : se trouver dans son élément (→ Dégoutter, cit. 7; histoire, cit. 31). — ☑ (1688). Il avalerait, boirait la mer et les poissons. — ☑ (1611). Les gros poissons mangent les petits : les puissants oppriment les faibles. — ☑ (1640). Être muet (cit. 8) comme un poisson. (→ Être muet comme une carpe.) || « Tout parle (cit. 2) en mon ouvrage, et même les poissons » (La Fontaine). — ☑ (XXe). Engueuler qqn comme du poisson pourri, l'invectiver (probablt par allus. aux injures des harengères, des poissardes).
11 Voilà une lettre infinie (…) Tous mes autres commerces languissent, par la raison que les gros poissons mangent les petits.
Mme de Sévigné, 413, 3 juil. 1675.
12 (…) un hardi garçon vêtu à l'anglaise d'une jolie veste à col rabattu, vivant pendant les vacances comme un poisson dans l'eau, dans cette terre où sa mère régnait en souveraine absolue.
Balzac, Un début dans la vie, Pl., t. I, p. 679.
12.1 (Mao-Tse-Toung déclare :) La relation du soldat avec sa compagnie est aussi importante que celle de l'armée avec la population. C'est ce que j'ai appelé le poisson dans l'eau.
Malraux, Antimémoires, Folio, p. 538.
13 Mais que cela ne vous empêche pas, si vos relations avec votre patron vous le permettent, de l'engueuler comme du poisson pourri, et de lui dire qu'on lui revaudra ça.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. X, XXX, p. 298.
(1833). Queue de poisson. || Finir en queue de poisson (trad. du Desinit in piscem d'Horace, par allus. aux sirènes dont la tête est belle mais dont le corps se termine « en poisson »), se dit d'une chose dont la fin décevante dément les heureux débuts, et, en partic., d'une chose qui tourne court, qui n'aboutit pas à une conclusion satisfaisante.
14 Quelques rues (de Paris), ainsi que la rue Montmartre, ont une belle tête et finissent en queue de poisson.
Balzac, Ferragus, Pl., t. V, p. 17.
15 Ces jeunes gens sont les hommes de la Paix. Nous avons été ceux d'une bataille perdue, d'une guerre qui finit en queue de poisson.
Sartre, Situations III, p. 66.
(1938; en parlant d'un cycliste, 1926). Automobiliste qui fait une queue de poisson en doublant un véhicule, qui se rabat brusquement devant lui, au risque de l'accrocher.
(1694). La sauce fait passer (manger) le poisson : certaines circonstances font supporter une chose désagréable ou fâcheuse. || La sauce vaut mieux que le poisson (→ aussi Peine, cit. 10).
N'être ni chair ni poisson. Douteux, indécis (→ Épître, cit. 2).
3 Ce qui représente, imite un poisson. (1869). Icon. Symbole du Christ dans l'art chrétien primitif (le mot grec ikhthus « poisson » correspondant aux initiales de Iêsous Khristos [Jésus-Christ], Theou Uios [fils de Dieu], Sôtêr [Sauveur]). Ichthys.
Poissons en chocolat, en pain d'épice.Poisson artificiel servant d'appât. Devon.
(1671). Astron. || Les Poissons : constellation de l'hémisphère boréal. Astrol. Douzième signe du zodiaque (correspondant à la période du 19 février au 20 mars). Ellipt. || Il est poissons : il est né sous le signe des Poissons.(1691). || Poisson austral, poisson volant : constellations de l'hémisphère austral.
4 Par anal. || Des poissons de fer qui labourent la mer (→ Large, cit. 22).
Poisson d'argent (insecte). Lépisme.
5 Techn. (ostréiculture). Partie comestible de l'huître.
6 Loc. Poisson d'avril (cit. 6 et 7).Absolt :
16 Je pense tout à coup que les sacrifiés doivent ressusciter en bloc, le premier jour du mois prochain, c'est-à-dire le 1er avril. Ce pourrait être l'occasion d'un joli poisson.
M. Aymé, le Passe-muraille, p. 79.
7 (1827; de maquereau; cf. poisson d'avril dans ce sens, 1466). Argot, vx. Proxénète. 3. Poisse.
8 (1971, in Petiot). Sports. Prise dorsale, à la barre fixe.
DÉR. et COMP. Poiscaille, 3. poisse, poissonnaille, poissonnerie, poissonneux, poissonnier, poissonnière. Empoissonner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • poisson — 1. (poi son) s. m. 1°   Animal vertébré qui naît et vit dans l eau. •   Hier, vendredi, il nous donna à dîner en poisson ; ainsi nous vîmes ce que la terre et la mer savaient faire ; c est ici le pays des festins, SÉV. 569. •   Les voyages ne me… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • poisson — POISSON. s. m. Animal qui naist, & qui vit dans l eau. Gros poisson. grand poisson. poisson de mer. poisson d eau douce. poisson d estang. poisson de riviere. le poisson a le sang froid. prendre du poisson. pescher du poisson. areste de poisson.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Poisson — ist der Name von David Poisson (* 1982), französischer Skirennläufer Georges Poisson (* 1924), Architektur und Literaturhistoriker Jeanne Antoinette Poisson, marquise de Pompadour (1721–1764), „Madame de Pompadour“ Siméon Denis Poisson… …   Deutsch Wikipedia

  • POISSON (S. D.) — POISSON SIMÉON DENIS (1781 1840) Mathématicien français dont les travaux portent sur les intégrales définies, la théorie électromagnétique et le calcul des probabilités. Siméon Denis Poisson est né à Pithiviers; sa famille le força à faire des… …   Encyclopédie Universelle

  • Poisson d'or — Auteur Jean Marie Gustave Le Clézio Genre Roman Pays d origine  France Éditeur Éditions Gallimard …   Wikipédia en Français

  • Poisson —   [pwa sɔ̃], Siméon Denis, französischer Mathematiker und Physiker, * Pithiviers (Département Loiret) 21. 6. 1781, ✝ Paris 25. 4. 1840; ab 1800 an der École Polytechnique (1806 Professor). Poisson stellte eine von der laplaceschen abweichende… …   Universal-Lexikon

  • Poisson — Un sobriquet que l on peut interpréter de multiples façons. Soit on a affaire à une métonymie, et le nom désignera un pêcheur ou un marchand de poissons, soit il s agit d une métaphore, et les significations sont innombrables : muet comme un… …   Noms de famille

  • Poisson — Poisson, Simeon Denis Poisson, ecuación de …   Enciclopedia Universal

  • poisson — /pwa sɔ̃ˈ/ (French) noun A fish poisson d avril /dav rēl/ noun An April fool …   Useful english dictionary

  • Poisson — POISSON, см. Pas de poisson …   Балет. Энциклопедия


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.